Vivre au Costa Rica : mes 5 précieux conseils pour votre projet !

Ecrit par Elodie Lefèvre-Leroudier s 10/09/16 16:28

[Actualisé en 2018]

Vivre au Costa Rica : qu'il s'agisse d'un projet vous effleurant l'esprit, ou bien d'un projet plus avancé tendant à se concrétiser (bientôt, voire très bientôt), vous êtes probablement  dans la phase "je-recherche-des-infos". Vivant à San José depuis janvier 2016, laissez-moi vous présenter quelques précieux "tips" qui pourront je l'espère vous aider dans la concrétisation de votre projet !

Carte du Costa Rica source : pixabay.com Carte du Costa Rica (source : pixabay.com)

 

Conseil # 1 : Organiser son arrivée

 

   La plupart des arrivées internationales se font à l'aéroport Juan Santamaria, situé sur la commune d'Alajuela, à environ 17 km de San José. Si proche, c'est une belle opportunité pour découvrir la capitale du pays qui accueille environ 335 000 habitants (2015 - source : populationsdumonde.com) dans la vallée centrale à 1200 mètres d'altitude. Bienvenue au Costa Rica !!

Je vous propose d'aborder tout de suite 3 questions, très basiques, mais très pratiques !

Vivre au Costa Rica, théâtre national de San José Théâtre National de San José by night © Elodie Lefèvre-Leroudier

 

1) Où se loger ?

 

    Chercher depuis la France pour vivre au Costa Rica est souvent "La" solution pour ne pas avoir de stress à l'arrivée. Un bon site pour trouver tout type de logement pour vivre au Costa Rica en fonction de son budget : encuentra24.com. A plus court terme, Airbnb à San José peut se révéler une bonne option. A très court terme, vous pourrez toujours passer quelques nuits dans l'un des nombreux hôtels de la capitale. De l'auberge de jeunesse à l'hôtel de luxe, il y en a pour tous les goûts.

Petite info pour vivre au Costa Rica en colocation : la colocation entre étudiants, ou jeunes travailleurs n'est pas aussi développée qu'en France. Ici, les jeunes vivent en moyenne jusqu'à l'âge de 28 ans chez leurs parents, avant de vivre directement en couple. Des "casas compartidas" ou maisons partagées existent, mais souvent, les personnes qui vous proposeront une chambre privée au sein de "leur" maison s'apparenteront plus à des propriétaires qu'à des colocataires. Pas toujours facile de se sentir vraiment chez soi et d'inviter des amis à sa guise ! Soyez-en donc avertis !

2) Où se restaurer ?

 

  • Manger dans un soda, c'est sympa ! 

   Au Costa Rica, le soda n'est pas une boisson sucrée gazeuse mais bien un petit restaurant typique dans lequel vous pourrez goûter au plat national, le fameux casado. Toujours composé de riz blanc, d'haricots noirs, d'une petite salade (mélange salade verte, tomate, concombre) et de bananes plantains , la variante sera la protéine : côte de porc, escalope de poulet, steak de bœuf, ou même poisson. C'est un plat à la fois copieux et équilibré, accompagné d'une boisson - thé froid ou jus naturel d'ananas, fruit de la passion, etc. Un casado et sa boisson coûte environ 3 000 colones (environ 6 USD / 5 EUR ). Ce plat local peut se manger le midi et le soir, laissant alors place au gallo pinto pour le petit déjeuner. Le gallo pinto est un mélange de riz frit avec des haricots noirs. Généralement accompagné de quelques toasts, d’œufs, et d'une petite assiette de fruits frais (banane, ananas, pastèque, papaye), vous serez paré pour une nouvelle journée !

  • Restaurants variés

   En dehors des sodas, vous trouverez des restaurants divers et variés. Sur la côte Caraïbe et Pacifique, de nombreux petits restaurants sont spécialisés dans la préparation de poissons frais :  en sauce, dans du beurre aillé, ou simplement à "la plancha", un vrai régal !

  • Les supermarchés

"Mas X Menos"  (prononcé Mas por Menos), petit supermarché, l'équivalent de l'Intermarché en France.

"Walmart",  c'est une chaîne américaine où vous trouverez de tout.

"Pequeno Mundo",  les prix sont bas et les promotions nombreuses. Pas de produits frais, mais des aliments en conserve, boîtes etc. Egalement, des accessoires de décoration pour la maison ainsi que des vêtements.

"Auto Mercado", produits de bonne qualité, mais probablement les plus chers de la présente liste.

"Ampm" : ouvert tard, jusqu' à 22h ou minuit : petit magasin d'appoint facile et rapide.

"Pulperias" : l'équivalent des petites épiceries en France.

"Pali" et "Maxi Pali" : probablement les moins chers de tous.

Vivre au Costa Rica avec un bon casado Un bon casado ! © Elodie Lefèvre-Leroudier

 

3) Où retirer de l'argent et changer ses euros ?

 

  • Retirer de l'argent

   Toutes les banques au Costa Rica acceptent les cartes Visa et Mastercard. Vous pourrez retirer en toute tranquillité des espèces aux distributeurs automatiques, en ayant bien évidemment fait un point avec votre banquier sur les frais de retrait. Avec une banque classique française, ces frais peuvent être onéreux (environ 8 euros par retrait). Privilégiez alors le retrait d'une somme plus importante, l'équivalent par exemple de 400 euros vous permettra d'amortir les coûts.
Bien sûr, le paiement par carte est tout à fait possible , notamment dans les hôtels et restaurants (là aussi, renseignez-vous bien sur les frais de paiement par carte). Mais souvent, lorsque vous sortez de la capitale, ou bien des villes principales, le paiement par carte peut se révéler un peu moins courant, d'où la nécessité d'avoir toujours des espèces sur soi.

Mais quelles espèces ? Ici, deux monnaies circulent : le dollar américain (USD) et le colon, ou les colones (CRC). Au distributeur, vous pouvez choisir votre devise. Dans le pays, si vous payez en dollars américain, la monnaie vous sera rendue en monnaie locale.

Le taux de change est actuellement aux alentours de 1 USD = 540 CRC (septembre 2016).
(1 USD = 0,89 EUR en septembre 2016)

Un bon moyen technique est de multiplier par deux le prix affiché en monnaie locale et de diviser le résultat par 1000 pour vous donner une estimation du coût en dollars. Exemples :
500 CRC = 1 USD
2500 CRC = 5 USD
10 000 CRC = 20 USD

  • Changer ses euros

   A faire absolument puisqu'au Costa Rica, rien ne se paye en euros. Changer ses euros dans les banques est toujours la meilleure solution, bien plus avantageuse que les bureaux de change de l'aéroport dont les taux appliqués ne joueront pas en votre faveur .
Pensez à commander des dollars depuis la France auprès de votre banque. Arrivez avec 100 USD/personne en poche est suffisant pour vous permettre de payer le premier taxi et de la nourriture. Dès le lendemain de votre arrivée, rendez- vous dans une banque pour retirer !

  • Ouvrir un compte local, c'est possible 

   Même pour des étrangers sans statut résident ! Les deux banques publiques du Costa Rica proposent des contrats intéressants :

- BCR ou Banco de Costa Rica permet depuis le 19 janvier dernier d'ouvrir un compte bancaire simplifié en présentant uniquement une pièce d'identité (passeport) et un numéro de téléphone portable. Les étrangers non résidents ne pourront cependant pas déposer plus de 1000 USD/mois sur leur nouveau compte.
Les étrangers en possession du Dimex (document d'identification émis par le service migration) pourront quant à eux déposer jusqu'à 10 000 USD/mois.
Plus d'info sur l'article suivant (en espagnol) : http://www.elmundo.cr/bcr-permite-abrir-cuentas-presentando-unicamente-documento-de-identificacion-y-un-numero-de-celular/.

- BN ou Banco Nacional vous propose d'ouvrir un compte bancaire sur présentation de votre passeport, d'un justificatif de domicile et d'une lettre de recommandation d'une entreprise expliquant votre travail au Costa Rica et ce que fait l'entreprise. Cette dernière doit également être titulaire d'un compte à Banco Nacional.

Vivre au costa rica Billets de 10 000 Colones et pièces © Elodie Lefèvre-Leroudier Billets de 10 000 Colones et pièces © Elodie Lefèvre-Leroudier

 

Conseil # 2 : Gérer son budget

 

   Vivre au Costa Rica sur plusieurs mois implique de bien savoir gérer son budget. En effet, ce petit pays, surnommé la petite Suisse de l'Amérique Centrale, est l'un des pays les plus développés et sécurisés. Le coût de la vie est le plus élevé de la région.

Les loyers se payant généralement en dollars, prévoyez environ 300 USD/ mois tout inclus (eau, gaz, électricité, Internet) pour vivre au Costa Rica dans une maison partagée. Un logement meublé, environ 50 m 2 peut vite vous revenir à 700 USD, là aussi tout inclus.  Bien entendu, tout dépendra du quartier et de la ville dans laquelle vous habiterez.

Acheter dans les supermarchés vos courses de la semaine vous reviendra aussi cher qu'en France.

A cela s'ajoutent les sorties de la semaine ! Une bière nationale (Pilsen ou Imperial) vous coûtera environ 2,60 USD, et une bière étrangère (ex : Leffe) environ 5 USD.

Mais il y a aussi les sorties du week-end ! Le transport en bus local est abordable (environ 3 USD - base de 2h de trajet), et plus onéreux avec Interbus, un réseau de minibus collectifs reliant la majorité des sites touristiques du Costa Rica (environ 40 USD/ personne - base 3 h de trajet).
Lorsque vous souhaitez faire une excursion, prévoyez par exemple :

15 USD/ personne pour l'entrée dans un parc national sans guide
Parcs privés ponts suspendus (La Fortuna ) : 25 USD/ personne et parcours tyrolienne : 60 USD/ personne
Rafting : environ 50 USD/ personne
Dans les restaurants, le coût moyen d'un repas est de 15 USD/ personne
Une nuit dans un hôtel standard peut vous revenir à environ 50 USD/ nuit, base chambre double

Alors oui : vivre au Costa Rica n'est peut-être pas le pays dans lequel vous pourrez énormément épargner, mais vous saurez l'apprécier :) Soyez-en simplement informé(e) !

 

Conseil # 3 : Être en règle dans ses papiers pour vivre au Costa Rica

 

  • Sur  le plan administratif 

Visa tourisme, visa étudiant, visa travail, statut résident ... il est important pour vivre au Costa Rica d'être toujours en règle, cela va de soi. N'étant pas la spécialiste du domaine, je préfère laisser la parole aux experts ! Ci-dessous, quelques sites pertinents sur ce thème :
-  Devenir résident au Costa Rica

Passer sa retraite au Costa Rica : avantages, inconvénients et impôts

Diplomatie.gouv.fr : des infos actualisées sur le Costa Rica

- Le site de l'Ambassade de France à San José

  • Sur le plan sanitaire

   Bonne nouvelle : au Costa Rica, l'eau du robinet est potable dans la casi-totalité du pays ! Prévoyez tout de même des pastilles de purification ou de l'eau en bouteille pour certaines zones : la côte Caraïbe Sud et la Péninsule d'Osa. Concernant les vaccins, il suffit d'être à jour dans les vaccinations classiques pour voyager ou vivre au Costa Rica : tétanos, polio, diphtérie, hépatite A et B . Attention, si vous venez d'autres zones que la France métropolitaine (par exemple Colombie, Pérou, Guyane...), un certificat de vaccination contre la fièvre jaune sera exigé par les autorités costariciennes. Il est également conseillé de bien se protéger contre les piqûres de moustiques (anti-moustiques, vêtements longs, moustiquaires etc.) afin de se prémunir contre tout risque de dengue, chikungunya et Zika.

Vivre au Costa Rica Passeport et map © Elodie Lefèvre-Leroudier

 

Conseil # 4 : Se faire un réseau et s'immerger

 

  • Rejoindre les réseaux existants

   Je vous invite à rejoindre la page Facebook Les Français au Costa Rica , une page francophone dédiée à l'échanges d'infos, de bons plans, et de discussions au Costa Rica. Un autre réseau intéressant si vous souhaitez vivre au Costa Rica : Expat.com au Costa Rica, qui compte plus de 6 200 membres (expatriés, futurs expatriés et locaux), avec 116 nationalités représentées.

  • Les bienfaits du sport et des soirées  

   Rien de mieux que le sport pour rencontrer de nouvelles personnes ! Pour ma part, je me suis inscrite à des cours de yoga, après avoir rencontré Stacey Corrales, une américaine fondatrice du centre Downtown Yoga à San José il y a 6 ans. J'y ai rencontré des personnes très sympathiques, costariciennes et étrangères qui sont devenues des amies.

Toujours à San José, plus particulièrement à San Pedro - le quartier bohème et universitaire de la capitale - il y a de nombreux bars. Le café Kracovia, tout près de la UCR (Université du Costa Rica) organise tous les jeudis des soirées d'échanges linguistiques . Moment convivial où l'on rencontre des personnes du monde entier !

Vivre au Costa Rica en habitant dans une "casa compartida", en "colocation" vous permettra aussi de rencontrer des personnes, et de développer votre cercle de connaissances.

  • S'immerger par la langue 

Apprendre à parler espagnol et apprendre plus particulièrement des expressions du Costa Rica grâce aux amis Ticos (Costariciens) vous permettront de vous intégrer beaucoup plus facilement ! Ci-dessous, quelques expressions 100 % ticas :

"Pura Vida": "Pure Vie", le slogan du Costa Rica qui reflète bien l'état d'esprit des habitants, tranquilles et pacifistes.
"Que dicha": Super, génial !
"Maé": "mec", utilisé entre amis pour désigner également une personne dans la rue. Peut-être dit minimum trois fois dans une même phrase !
"Tuanis" : l'adaptation  espagnol de "too nice" pour dire "cool". Très utilisé chez les jeunes.
"Con mucho gusto" : "avec grand plaisir", expression que vous entendrez très souvent après avoir dit "gracias" (merci).

Avant de vous faire part de mon dernier conseil, je vous recommande vivement de prendre contact avec Vincent Varenne, auteur du livre Heureux au soleil et du blog Vert Costa Rica. Français installé depuis 2011 au Costa Rica, il pourra vous donner encore plus d'informations et toutes les chances pour réussir votre installation si vous souhaitez vivre au Costa Rica !

 

Conseil # 5 : Découvrir le paradis vert !

 

   En abritant 6 % de la biodiversité mondiale, le Costa Rica  est un véritable jardin tropical géant, qui j'en suis certaine vous fascinera. Pas moins de 850 espèces d'oiseaux, 230 de mammifères, 34 000 insectes, 12 000 espèces de plantes vous attendent ! (source : Institut national de la biodiversité) Avec un peu de chance, vous pourrez facilement observer colibris, toucans, aras rouges, mais aussi singes capucins, singes hurleurs, coatis à tête blanche, paresseux ... sans oublier le papillon Morpho, la grenouille rainette aux yeux rouges ou encore la grenouille "blue-jeans". Vous l'aurez compris, au Costa Rica la nature est reine .
Je vous invite d'ailleurs à lire un article intéressant sur l'écotourisme au Costa Rica.

Si vous aimez la nature et la simplicité, alors vivre au Costa Rica est fait pour vous ! Ci-dessous, quelques photos qui témoignent de la faune et la flore exceptionnelles qu'offre ce petit pays :

Le Rio Celeste et sa belle cascade de bleu pur Le Rio Celeste © Elodie Lefèvre-Leroudier

 

Vivre au Costa Rica Quetzal Le Quetzal, l'oiseau sacré des civilisations préhispaniques © Elodie Lefèvre-Leroudier

 

Copyright Ricardo Vargas Plage Carillo, Péninsule de Nicoya, Costa Rica © Ricardo Vargas

 

Le Volcan Poas, à 2708 m d'altitude © Elodie Lefèvre-Leroudier Le Volcan Poas, à 2708 m d'altitude © Elodie Lefèvre-Leroudier

 

Le cône parfait du volcan Arenal vivre au Costa Rica Le volcan Arenal © Lysiane Bouvier

 

Singe capucins Manuel Antonio Singe capucin, parc national Manuel Antonio © Elodie Lefèvre-Leroudier

Basilic vert dans le village de Tortuguero © William Musnier Basilic vert dans le village de Tortuguero © William Musnier

 

La forêt nuageuse de Monteverde La forêt nuageuse de Monteverde © Elodie Lefèvre-Leroudier

 

PN Tortuguero Parc National de Tortuguero © Elodie Lefèvre-Leroudier

 

Et vous ? Avez-vous d'autres précieux conseils à partager ?

 

Sources: populationsdumonde.com, encuentra24.comwww.airbnb.frwww.elmundo.crwww.interbusonline.com, www.costarica.fr, http://voyage.linternaute.comdiplomatie.gouv.frwww.ambafrance-cr.orgwww.facebook.com/groups/francaiscostarica, www.expat.com, www.downtownyogacostarica.com, www.vert-costa-rica.fr, http://vivre-au-costarica.com/, https://blog.puraventura.fr

Tags: costa rica

Partager l'article
Plus d'articles

Abonnez-vous