Nuisibles et insectes au Costa Rica : infos et conseils pour votre voyage

Costa Rica

Le Costa Rica abrite 500 000 espèces animales identifiées. Des forêts tropicales de l’océan Pacifique d’un côté aux plages de sable des Caraïbes de l’autre, le Costa Rica offre à découvrir les animaux les plus divers. Mais à côté des singes mignons, des paresseux détendus et des perroquets colorés, il y a aussi des animaux moins appréciés qui vivent au Costa Rica.

Vous voulez savoir quels insectes vous pourriez rencontrer lors de vos excursions et quelles bestioles pourraient vous rendre visite chez vous ? Dans cet article, nous vous présentons quelques insectes, araignées et crustacés que vous pourriez rencontrer au Costa Rica. Mais pas de panique : nous vous expliquons également ce qu’il faut faire si vous tombez sur l’une de ces bébêtes (ou elle sur vous !).

 

Moustiques ou « mosquitos »

Qui ne connaît pas le bourdonnement strident et menaçant dans la chambre à coucher, le plus souvent peu de temps après que la lumière a été éteinte ? Pourtant, les moustiques ne sont pas simplement gênants et à vous laisser des piqûres qui démangent, ils peuvent aussi transmettre des maladies.

Bien que les médias mettent souvent en garde contre le virus Zika aujourd’hui, la maladie la plus répandue au Costa Rica est la dengue. Elle se répand le plus souvent pendant les mois les plus pluvieux (de mai à novembre), lorsque les moustiques sont bien plus nombreux.

moustique-astuces-costa-rica

source : canva

La bonne nouvelle, cependant, est que le gouvernement costaricain mène une campagne en cours contre la dengue, axée sur la diffusion d’informations précises et de centres médicaux bien équipés dans tout le pays pour lutter contre la maladie.

D’autres maladies moins courantes transmises par les moustiques au Costa Rica sont la fièvre chikungunya et, très rarement, le paludisme. Au Costa Rica, les maladies transmises par les moustiques se manifestent généralement chez les travailleurs agricoles ou dans les quartiers surpeuplés où l’eau est stagnante. Ainsi, la plupart des visiteurs qui ne viennent que pour une courte durée n’y sont pas franchement exposés.

 

  • Éviter les piqûres

L’utilisation de moyens de protection adéquats et des comportements adaptés peuvent grandement contribuer à éviter les piqûres. Il s’agit de toutes les mesures visant à empêcher la piqûre d’un moustique infecté ou d’autres vecteurs de maladies infectieuses, afin d’éviter la transmission d’agents pathogènes.

La première ligne de défense contre les insectes piqueurs est d'utiliser des insectifuges à appliquer sur la peau. Sur le marché, il existe une variété de produits différents pour la lutte contre les insectes. Jusqu’à présent, les produits à base de diéthyltoluamide (= DEET) et de icaridine ont fait leurs preuves dans le monde entier.

L’effet protecteur des moustiquaires pour repousser les moustiques et les insectes est également incontesté. De nombreuses espèces de moustiques sont tout particulièrement actives en matière de piqûres une fois minuit passé, lorsque les effets des produits de protection éventuellement utilisés le soir se sont déjà dissipés. Les moustiquaires de lit sont donc recommandées même pour les chambres à coucher équipées de moustiquaires aux fenêtres, car il n’est jamais possible d’empêcher à coup sûr les moustiques de pénétrer dans la maison. Elles sont également extrêmement utiles pour une petite sieste pendant la journée.

Les vêtements appropriés : après le coucher du soleil, les vêtements d’extérieur à manches longues ainsi que les pantalons longs, si possible dans des tissus légers et clairs comme le lin ou le coton, seront vos meilleurs alliés. En outre, il est conseillé de minimiser la fréquentation des eaux stagnantes afin de se protéger des moustiques.

Si vous êtes quand même piqué : même si vous n’êtes pas excessivement sensible aux piqûres d’insectes, c’est une bonne idée d’emporter un produit qui soulage les démangeaisons pour la période qui suit une piqûre.

 

Explorez les circuits Costa Rica  

 

  • Pas de moustiques, pas de chocolat

Saviez-vous que les moustiques, aussi pénibles soient-ils, jouent un rôle essentiel dans la production de chocolat ? Les moustiques pollinisent les plantes de cacao. Par conséquent, dans de nombreuses plantations de cacao, la population de moustiques est délibérément augmentée pour obtenir une meilleure récolte. Donc, la prochaine fois que vous ressentez des démangeaisons désagréables ou entendez un bourdonnement aigu autour de vos oreilles, rappelez-vous que cet insecte a également sa place dans le monde naturel et peut même vous rendre la vie plus douce.

Au Costa Rica, il y a aussi quelques reptiles qui peuvent avoir une piqûre assez méchante. Si vous avez déjà des médicaments contre les allergies, n’oubliez pas de les emporter avec vous.

costa-rica-voyage

source : canva

 

Les araignées

Les araignées sont très nombreuses au Costa Rica, mais heureusement, la plupart d’entre elles sont parfaitement inoffensives. L'espèce d'araignées la plus commune et la plus inoffensive du Costa Rica est les néphiles. Les femelles de cette espèce peuvent atteindre une longueur de corps de 2,4 à 4 centimètres. Cependant, elles ne vous feront rien du tout. Les araignées ne se préoccupent que de tisser leur toile et d’attendre que de pauvres insectes se fassent prendre dans leur toile.

 

Scorpions ou crabes dans la chaussure

On trouve aussi des scorpions au Costa Rica. On les trouve généralement dans la brousse, sur les arbres, sous les pierres, mais aussi dans les grandes villes. Cependant, comme ces insectivores se déplacent principalement la nuit, on ne les voit pas souvent.

Tous les scorpions sont toxiques dans une certaine mesure. Les piqûres de ces animaux au Costa Rica ne sont toutefois pas mortelles et on pourrait les comparer à une piqûre d’abeille. Ils aiment aussi se cacher dans les chaussures laissées dehors. Il est donc judicieux de les inspecter minutieusement avant de s’y glisser.

 

Crabes

Parmi les créatures vivantes largement répandues au Costa Rica, il existe de nombreux types de crabes, notamment des crabes fantômes, des crabes terrestres rouges et des crabes de roche. Qu’ils s’agitent dans le sable, s’accrochent aux rochers balayés par les vagues ou rampent sur le sol de la forêt, ces petites créatures sont nombreuses. Les crabes, eux aussi, aiment se cacher dans les chaussures et autres objets qui traînent sur le sol. Donc, si vous ne voulez pas qu’un crabe vous pince le gros orteil. Il vaut mieux toujours secouer vos chaussures et vos vêtements avant de les mettre.

crabe-fantomes-astuces-costa-rica

Crabe fantôme - source : canva

 

Fourmis balle de fusil et fourmis légionnaires

Au royaume des animaux aussi, on retrouve une armée : celle des fourmis. En anglais, ces fourmis migratrices sont appelées army ants (en français, fourmis légionnaires). On les appelle ainsi parce qu’elles sont agressives dans leur recherche de nourriture et qu’elles forment d’immenses troupes. Lors de leurs raids, elles peuvent piller une zone avec une telle violence et en si grand nombre qu’aucun être vivant n’a la moindre chance de survivre à leur attaque. Une colonie de fourmis peut se composer de trois à sept millions de fourmis.

Au cours de leur marche sur le terrain, elles chassent les araignées, les insectes et les petits animaux comme les lézards et même les serpents. La plupart du temps, elles parviennent à transformer les petits êtres vivants en squelettes en quelques minutes à peine. Au fur et à mesure que les fourmis avancent sur le sol de la forêt, les humains et les autres grands êtres vivants peuvent simplement se mettre à l’écart et regarder la colonie passer. Ce qui peut prendre plusieurs heures, soit dit en passant.

fourmis-légionnaire-costa-rica

Fourmis légionnaire - source : canva

Une plus grande prudence est de mise avec les fourmis balles de fusil (et avec les fourmis tropicales géantes). Comme son nom l’indique, sa morsure provoque une douleur aussi intense qu’une blessure par balle et dure jusqu’à 24 heures. Selon le tableau de la douleur aiguë de Justin Schmidt, le poison de la fourmi géante tropicale avec une échelle de 4+ est le plus douloureux de toutes les piqûres ou piqûres d’insectes et environ 30 fois plus puissantes que la piqûre d’une abeille ou d’une guêpe.

fourmis-légionnaires-costa-rica

Fourmis balles de fusil - source : canva

Cependant, les fourmis géantes ne sont pas agressives. Elles n’utilisent leur venin que pour neutraliser un ennemi. Pour ce faire, elles utilisent l’agent neurotoxique ponératoxine, qui est en fait inoffensif, mais son effet ressemble à une brûlure. Refroidir la morsure avec de la glace peut soulager, tout comme le traitement avec un antihistaminique. Heureusement, la douleur perd de plus en plus d’intensité après 5 heures et disparaît généralement complètement après une journée. Chez certaines tribus indigènes, la fourmi tropicale géante joue un rôle essentiel dans divers rituels.

 

Avec les conseils énumérés dans cet article, vous devriez maintenant être bien armé(e) pour découvrir la faune fascinante du Costa Rica sans soucis et éviter sans effort les « attaques d’insectes » de toutes sortes. Vous trouverez plus d’informations sur votre voyage au Costa Rica et nos offres spéciales sur notre site internet.

 

Explorez les circuits Costa Rica  

purFR ebook costa rica

Recevez gratuitement des inspirations de voyage d'Amérique centrale et des réductions exclusives. Inscrivez-vous maintenant à notre newsletter !