Au « Jardin d'Eden », suivez la guide

Costarica Puraventura

Avez-vous vu l'article du Sonntag Express sur notre voyage au Costa Rica ? Intitulé « Une visite au jardin d'Eden », son auteur Christof Ernst est ébahi par la beauté naturelle de ce pays et impressionné que notre voyage de 16 jours lui ait permis d'en voir tous les grands sites.

 

L'article est accompagné de quelques gros plans d'animaux sauvages que l'auteur a pris dans le parc national de Cahuita, dont la vipère à cils, un serpent petit, mais venimeux. Comment a-t-il réussi à prendre une si bonne photo d'une créature aussi dangereuse que fascinante ?

 

Christof Ernst l'explique lui-même : avec son guide. Il insiste sur l'importance de visiter le Costa Rica avec un guide afin de profiter au mieux de sa visite et de voir la beauté exotique du pays au plus près. 

 

Costa-Rica-230-1

 

Nous ne pouvons qu'être d'accord. Nos guides sont des experts, comme Robert Salazar, le biologiste qualifié qui a fait découvrir le pays à M. Ernst, et ils savent précisément où aller et où regarder pour que les voyageurs vivent une aventure inoubliable. 

 

Comme le raconte l'article, les guides sont inestimables car ils savent « lire » la nature d'une manière qui échappe à la plupart d'entre nous. Oseriez-vous vous aventurer seul dans la jungle, sans guide pour vous montrer le chemin ? Sauriez-vous où tourner le regard ?

 

Le commentaire élogieux de M. Ernst nous semble une bonne occasion de parler de ce que vous pouvez vous attendre à voir avec l'aide d'un de nos spécialistes familiers des lieux, sans qui vous passeriez sans doute à côté de spectacles uniques.

 

Voyages, prix et dates

 

SERPENTS

 

En plus de la vipère à cils, le Costa Rica compte 130 espèces de serpents. Lors d'une randonnée dans la forêt vierge, il y a de bonnes chances que vous en croisiez un, en particulier pendant la saison humide. C'est l'une des raisons pour lesquelles il est si important d'être guidé pour randonner dans les vertes étendues des 28 parcs nationaux du Costa Rica. Serpents à sonnette, boas constricteurs, vipères et crotales sont tous présents sous le feuillage dense. Faites attention où vous mettez les pieds... ou alors laissez un expert tracer le chemin devant vous, pour pouvoir apprécier cette nature sans l'ombre d'un souci. 

 

OISEAUX

 

Toucans, aras, colibris - que serait le paradis sans les couleurs chatoyantes de ces oiseaux ? C'est même la raison pour laquelle nous avons un oiseau dans le logo de Puraventura. Il s'agit d'un quetzal, qui revêt une importance particulière dans la culture d'Amérique centrale. Dans la mythologie mésoaméricaine, le quetzal symbolisait la liberté. Mais il se laisse difficilement apercevoir ! En voir un tient autant d’un coup de chance que de la qualité de votre guide, qui saura reconnaître immédiatement cet oiseau resplendissant. 

 

bird-costa-rica

 

TAPIRS

Le tapir de Baird est un animal très particulier. Menacé d'extinction, il n'en reste que quelques milliers de spécimens vivants, dont environ un quart au Costa Rica. Il s'agit du plus grand animal terrestre des néotropiques. C'est un animal principalement nocturne qui recourt à son odorat fin pour trouver à se nourrir. On les surnomme les « jardiniers de la forêt » car en mangeant ils éparpillent les graines, ce qui aide à étendre et diversifier la flore dans leur habitat. Des initiatives telles que Nai Conservation réalisent un grand travail de sensibilisation du public sur les tapirs et leur importance dans l'écosystème des forêts. Le parc national de Corcovado est l'un des lieux où l'on peut observer les tapirs à l'état sauvage, bien qu'ils soient difficiles à trouver en journée. Les guides savent reconnaître leurs traces de pattes pour aider les voyageurs à apercevoir cet animal si particulier.

 

PARESSEUX 

Animal adorable et tellement paresseux, on pourrait croire qu'il est facile à apercevoir tellement il est lent. En fait, le paresseux se déplace si lentement, ou même pas du tout, qu'il y a fort à parier que vous puissiez passer devant sans vous en rendre compte. Un guide saura vous indiquer sa forme accrochée à un arbre, là où vous risqueriez de ne rien voir du tout. Dans le parc national Manuel Antonio, ceux qui ont l'œil entrainé savent repérer cet animal célèbre pour son inactivité.

 

costa-rica-animals

 

SINGES

Le cri des singes hurleurs retentissant à travers la jungle fascine toujours les voyageurs venus au Costa Rica. Vous serez assuré d'en entendre dans des endroits tels que les parcs nationaux de Cahuita et Tortuguero. Leur cri réveille notre groupe lors de nos séjours dans le Selva Bananito Lodge que Christof Ernst mentionne dans son article comme écolodge primé au beau milieu de la jungle. Le capucin à face blanche est aussi couramment observé, car il est très actif et marche souvent sur le sol. Faites attention qu'ils ne viennent pas voler votre nourriture !

 

TORTUES

Christof Ernst décrit le parc national Tortuguero comme le lieu incontournable de son voyage. Le long de la côte caraïbe, c'est un endroit spécial pour épier les tortues enterrant leurs œufs dans le sable. Nous nous y rendons de nuit en comptant sur le savoir-faire de notre guide local pour qu'aucun œuf ne se fasse écraser sous nos pieds pendant que nous admirons ce moment privilégié. M. Ernst recommande aussi fortement une sortie en bateau dans les lagunes pour admirer toute la biodiversité de cette zone impressionnante. 

 Design ohne Titel (100)

 

GRENOUILLES

 

On compte plus de 150 espèces de grenouilles au Costa Rica, sans compter celles qui restent à découvrir. Les grenouilles à poison fascinent de nombreux visiteurs au Costa Rica, non seulement en raison des toxines qu'elles sécrètent pour se défendre mais aussi par leurs couleurs et motifs uniques. En raison de leur petite taille et de leur timidité, vous aurez peut-être du mal à apercevoir des grenouilles si vous êtes seul. On peut en dire de même de la célèbre rainette aux yeux rouges, qui se camoufle sous les feuilles d'arbre pour dormir. Les observer grâce à l'aide d'un guide est quelque chose que M. Ernst ne pense pas possible pour le voyageur solitaire.

 

costa-rica-frog

 

« Un voyage au Costa Rica ressemble à une visite du Jardin d'Eden, écrit M. Ernst, mais en plus beau. » 

 

Avec des forêts vierges, de la jungle d'altitude, des cascades, des volcans et une diversité inouïe de faune et de flore, nous ne pouvons qu'être d'accord. La variété des écosystèmes et la quantité de spécimens sauvages à découvrir font ressembler un périple au Costa Rica à une marche au paradis. Pour être sûr d'en voir toutes les richesses, assurez-vous d'avoir un spécialiste pour vous guider parmi ses merveilles.

 

« Deux mots résument le mieux ce pays, écrit Christof Ernst : Pura Vida. » 

 

Pure vida. Puraventura.

 

Recevez gratuitement des inspirations de voyage d'Amérique centrale et des réductions exclusives. Inscrivez-vous maintenant à notre newsletter !