Entretien avec Lucas, un guide au Costa Rica un peu spécial.

Ecrit par Emilie Fouque 23/08/2019 12:19

Aujourd'hui je vous présente Lucas, un de mes guides préférés du Costa Rica.  Je l'ai interviewé et je tiens à partager notre échange avec vous.

 

291385

 
- Bonjour Lucas, pour commencer, peux-tu me dire 2-3 choses à propos de toi ? 
 
Je m'appelle Lucas, j'ai 22 ans et je vis de manière permanente au Costa Rica depuis maintenant plus de 5 ans. La raison pour laquelle j'ai choisi ce pays c'est tout d'abord pour me rapprocher de ma famille costaricienne, mais aussi pour l'herpétologie (étude des reptiles et amphibiens). Mais depuis que je suis arrivé là, tous les domaines me fascinent et me passionnent. Je me suis sentis pour la première fois épanoui quand je suis devenu guide : partager des expériences, du savoir et des passions, c'est ce qui me remplit le plus. 
 
- Et qu'est-ce que tu aimes le plus à propos du Costa Rica ?
 
J'aime le fait qu'un si petit pays puisse être aussi contrasté ; pas seulement dans ses paysages et ses écosystèmes, mais aussi dans ses habitants et leurs cultures. Tous ces contrastes permettent d'avoir une expérience variée ainsi que de comprendre la situation actuelle de la planète avec des exemples extraordinaires et variés. Ici, on peut apprendre à créer un monde meilleur, tout en profitant de ses vacances. 

- J'ai vu que tu aimais les sports d'aventure au Costa Rica, lesquels aimes-tu et conseilles-tu ?
 
J'aime beaucoup les sport extrêmes tels que le rafting, le canyoning ainsi que les excursions en pleine jungle, dans des milieux hostiles. 
J'aime aussi et recommande les excursions en kayak, que ça soit en eau salée, saumâtre ou douce, ainsi que les randonnées en petit groupe, dans la jungle. Sur l'eau ou sur terre, ces activités permettent une approche discrète et intime de chacun de ces milieux. 

- Quel est ton petit plus en tant que guide, as-tu des connaissances particulières ?
 
Ma plus grande passion est de transmettre mes connaissances à tous (scientifiques ou pas !). La plupart des gens ne me prennent pas seulement pour un guide, mais aussi pour un ami et un compagnon de voyage. 
Je suis guide naturaliste spécialisé en herpétologie. Accompagner des personnes dans un tel milieu demande des notions en botanique, ornithologie, histoire naturelle, géologie, climatologie etc..  mais aussi en histoire et anthropologie. Ces connaissances variées me permettent d'enrichir l’expérience des visiteurs en leur faisant comprendre le paysage dans lequel ils évoluent ainsi qu'en leur montrant des choses qu'ils ne peuvent pas voir sans un spécialiste. 

35
Vipère des palmiers - Mirjam Tuena
 
- As-tu une anecdote drôle à propos d'un voyage à nous partager ?
 
Un jour, dans la prestigieuse forêt nébuleuse du col de la mort, nous partons à la recherche du Quetzal Resplendissant ; un des plus beaux oiseaux du monde. Après quelques minutes de recherche, la nuit s'approche à grands pas, il ne nous reste plus beaucoup de temps et  toujours pas de Quetzal. Je tente alors le tout pour le tout et monte sur un rocher au milieu de la rivière Savegre. Pour pouvoir observer la canopée, je suis obligé de m'allonger. Sans y croire, je fais le clown pour faire rire les clients et me mets dans des positions de plus en plus ridicules. Soudain, pendant que tout le monde rigole, je lève mes jumelles au ciel et c'est gagné, quelle chance ! Un couple de Quetzal apparaît dans mes jumelles et vient embellir ce moment d'euphorie partagée en le rendant encore plus magique.    
 
Pharomachrus_mocinno_Monteverde_03
Quetzal Resplendissant - Cephas : Wikipedia Commons

- Quelle histoire ! Peux-tu me dire quelque chose à propos de la faune et flore du Costa Rica et son tourisme éco-responsable ?
 
Il y a 40 ans, alors que les premiers touristes commençaient à peine à découvrir le pays, un des premiers guides du Costa Rica portait un tee-shirt avec une trace d'animal et une trace d'humain. Il y était écrit "un jour, nous marcherons ensemble". 
Grâce aux efforts de conservation dont le Costa Rica a fait preuve, aujourd'hui, la plupart des animaux n'ont plus peur de l'homme. 
La diversité de la flore impressionne, on ne cesse de découvrir de nouvelles plantes. Ici, il y a même des endroits où la biodiversité augmente alors qu'elle est en chute libre sur le reste de la planète. Et ça, c'est aussi grâce au tourisme. 
 
Quand on voyage de la bonne manière, on peut contribuer à la création d'un plus bel avenir, en soutenant les costariciens, qui œuvrent activement par leurs conduites au respect de l'environnement. Leurs pratiques (permaculture, ferme agro-écologique, tourisme rural), contribuent à la prise de conscience des communautés environnantes tout en fournissant une expérience honnête et profonde. C'est ça, le tourisme éco-responsable. 
 
- Merci beaucoup, Lucas, pour avoir partagé ton temps et ton savoir sur le Costa Rica ! 
 
291786
 
Si vous voulez visiter le Costa Rica avec notre super guide Lucas, c'est par ici !
 
 

Tags: costa rica

Partager l'article
Plus d'articles

Abonnez-vous